Adhérents

L’ANCO se mobilise au sujet des conséquences du port obligatoire du masque et saisie le Défenseur des Droits.

L’ANCO vient de saisir le Défenseur des Droits et a également alerté les pouvoirs publics sur les conséquences dramatiques du port obligatoire et généralisé du masque sur le bien-être des personnes porteuses de surdité et plus spécifiquement pour les personnes déficientes auditives ayant pour mode de communication privilégié la Langue française Parlée Complétée. Cette décision, prise dans une société qui se veut inclusive, sans avoir au préalable soutenu la production massive des masques à fenêtre, contraint une grande partie de la population française à vivre de multiples situations d’exclusion. Nous constatons un manque d’équité dans l’accessibilité dont nous sommes acteurs pour les personnes déficientes auditives. Cette mesure est dommageable pour les personnes porteuses de surdité elles-mêmes mais aussi pour l’ensemble de la population car la communication fonctionne dans l’interaction et chacun est donc privé de la possibilité de communiquer sereinement avec une personne ayant besoin de voir les lèvres et les expressions du visage de son interlocuteur. Au-delà du confort de communication, le port du masque généralisé s’oppose à un des besoins fondamentaux qu’est l’interaction sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.